J'arrive à la conclusion de cette présentation de la notion de paysage, des pratiques professionnelles qui y sont liées, illustrées de quelques promenades. D'autres de ces balades et d'autres albums photos viendront ensuite compléter cette catégorie de mon blog.

Il est indéniable que notre société connaît actuellement une profonde envie de retour à la nature. Cela me semble souhaitable, au vu de certains chiffres désagréables que je vais ici rappeler: notre modèle de développement occidental a produit des sociétés qui connaissent aujourd'hui les plus forts taux de suicide de la planète, les plus forts taux de maladies de type dégénérescent (cancers, accidents cardio-vasculaires...) et les plus forts taux de mort violente (accidents de la route, par exemple, sans parler des armes à feux). Malgré des améliorations, nous continuons aussi d'accumuler plus de déchets que ne permet le retraitement actuel, l'étalement urbain se poursuit, nous continuons d'émettre quantités de pollutions, nous continuons sur la voie du gaspillage de l'énergie et des ressources, gaspillages qui ont, de plus, c'est une certitude scientifique aujourd'hui, des effets réels à l'échelle de la planète, notamment sur le climat.

Aussi, je pense qu'il est grand temps que cette envie de nature se transforme en véritable prise de conscience collective, qui se traduise dans nos choix électoraux et les alternatives de développement qui nous sont proposées dans notre paysage politique. Pour ma part, j'ai tendance à croire que cela passera, dans un premier temps, par un retour de la maîtrise de l'économie par les collectivités publiques, sur lesquelles nous pouvons bien plus agir que sur de grands groupes financiers internationaux, occupés à produire de la croissance sans objectifs.
Car, pour l'instant, cette volonté politique est bien faible: on prend des orientations, on délibère des cadres, mais rien n'est véritablement mis en oeuvre.
On voit bien, ça et là, quelques communes réaliser de nouveaux parcs urbains selon des critères écologiques. Mais ces espaces restent des espaces de loisirs quand il faudrait repenser toute la ville et entamer dès aujourd'hui son réaménagement complet, selon d'autres critères que des critères exclusivement commerciaux.
On voit bien, aussi, le développement du tourisme vert. Il ne faudrait cependant pas qu'il exporte les erreurs urbaines au coeur de nos campagnes, ni qu'il écrase le vivier d'activités que permet le monde rural.

En conséquence de quoi, je suis partisan d'un développement qui s'appuie, plus que sur l'environnement, sur le paysage, qui est l'environnement que nous percevons, qui constitue notre cadre de vie. Et dans ce contexte de développement paysager, où l'aménagement du territoire serait remplacé par l'aménagement du paysage, je défends un paysage naturel et environnementaliste, qui laisse place au sauvage comme à une nature nourricière (fruits, légumes...) autant qu'à l'esthétisme, où nous serions tous associés à sa gestion.
Pour se sentir bien, l'Homme doit être au contact des autres vies, tant animales que végétales, qui l'entourent. Nous devons nécessairement nous réconcilier avec nos comportements naturels, terrassés à l'heure actuelle par tous les artifices qui nous entourent, comme par les artifices sur lesquels on nous a appris à baser nos motivations. Oui, je le crois, tout est question d'une prise de conscience et d'éducation.
Et je n'entends pas, bien-sûr, par le développement que je prône, tourner le dos à nos formidables innovations technologiques. Bien au contraire, aller encore de l'avant, aller plus loin, pour des machines et des techniques permettant ce développement paysager.

Un point très important à ne pas négliger est la démographie...

Pour compléter ma position, je vous propose les liens ci dessous, extraits de la colonne de droite, loin d'être exhaustifs quant aux sujets que j'aborde:

Imagine 2012
Développement durable
Haute Qualité Environnementale
Éducation à l'Environnement
Paysages Culturels
Confédération Paysanne (ce n'est pas moi, c'est un homonyme !)

Recherche Agroforestière

Et je mets ces liens-ci en avant, car l'un me semble être un outil d'aménagement très pertinent, à échelle humaine, qui mériterait d'être mieux connu, plus répandu et qui devrait pouvoir trouver une application pour les communautés d'agglomération, et l'autre montre que l'on peut concilier écologie et confort:

Parcs Naturels Régionaux

Terre Vivante, écologie pratique

Je voudrais ensuite aborder la partie "Nature et Culture, Jardin et Société" qui complète ma définition de paysage. Car vous admettrez facilement que les thèmes d'information que je vous propose ci-dessus ne sont pas présents dans les médias... Et de rapporter des propos vus sur un blog (La Vita Nuda), prêtés à Patrick Le Lay (patron de TF1) expliquant que son métier était de rendre le cerveau des téléspectateurs disponibles aux annonceurs...
Sans porter un regard aussi généralement néfaste sur la télévision, je m'élève contre l'absence de certains thèmes qui devraient aujourd'hui être plus largement diffusés. Thèmes qui sont également peu présents dans nos écoles. Aussi, je crois donc qu'il est grand temps d'utiliser Internet comme un véritable média, tant pour l'expression que pour l'information, et d'utiliser aussi toutes les capacités de recherches et de découvertes qu'il permet: Lisez cet article (de Malisan) et celui-ci sur le design Web. Prenez aussi connaissance de l'intelligence collective...
Et bien-sûr, amis blogueurs, continuez à vous exprimer ainsi sur la Toile ! Je mets ici en avant deux blogs, puisqu'ils recoupent des thèmes qui me sont chers et nous livrent chacun, à leur manière, des infos libres et personnelles (il y a aussi pour cela tout le Réseau Freemen):

La Ferme de Paysan Heureux pour le monde rural
Benoît l'Urbaniste pour le monde des villes

Et pour de belles images (entre autres, évidemment):

Amour et Nature

Existessence

Et aussi, pour de réelles anlyses économiques et/ou de nouvelles propositions d'ordre plus large:

Révolution Pacifique

Imagine 2050

Avec encore, pour des pistes d'ordre spirituel et religieux:

Oecuménisme

Agnosticisme

Mais ils ne sont sans doute pas les seuls à aborder ces thèmes, et si je vous invite aussi à consulter la catégorie "Environnement et Humanitaire" de Canalblog, il va sans dire que tous les blogs sont très riches. Tous ceux qui parlent de leurs émotions et de leurs interrogations ont bien raison de le faire, car c'est ce qui nous touche tous. Alors n'hésitez pas à cliquer sur tous mes autres liens Vies en Blog, à cliquer sur leurs liens, à vous promener de blog en blog. Et surtout, n'hésitez pas à laisser vos commentaires, qu'ils soient béats, encourageants, constructifs ou plus critiques: nous avons là un moyen de créer de véritables échanges avec ce nouvel outil de communication (et du coup, je m'interroge sur le bien fondé de la modération sur certains blogs).

Je terminerai en vous incitant également à vous informer sur certains domaines de la science et de la recherche, car ils amorcent des débats sur lesquels nous pourrions être amenés à nous prononcer à plus ou moins court terme:

Sciences Cognitives (j'y oppose ma notion de Paysage, car elle accorde la primauté de l'expérience individuelle sur les mécanismes qui la gouvernent)
ID Projekt
Préhistoire du Cerveau (ce n'est pas moi, c'est un homonyme !)

Révolution Amoureuse

Personnalités multiples 

GAIA

Et enfin, je vous invite aussi à exploiter tout le potentiel de l'informatique pour l'expression artistique, et je clôture donc ce message en vous proposant une ballade dans Mes Régions Artistiques.

Et pour ne pas oublier que le monde ne tourne pas encore uniquement autour d'Internet, une autre ballade dans Ma Forêt des Découvertes.

Mais promenez-vous donc où vous voulez... Vivez votre paysage...