En relisant mon précédent message... j'y vois un peu d'amertume ! Il faut dire que j'a raté deux fois le concours d'entrée à l'ENSP...
Bref, aujourd'hui je viens le nuancer. Et fournir des éléments pour l'objectivité.

Je suis tombé sur le blog d'une architecte-paysagiste récemment diplômée.
Elle nous présente, entre autres, son projet de fin d'études.
Cette réhabilitation d'un paysage industriel avec reconquête de berges qu'elle nous propose est loin d'être inintéressante. J'aime beaucoup son verger, mais c'est un détail !
Le projet est bien présenté - j'ai envie de dire bien mis en valeur, sans fioritures.
L'étude est aussi bien approfondie... Comme on en a rarement le temps en milieu professionnel...

Pour consulter son blog, cliquez: Perspectives Paysagistes.

Cependant son projet me permet de préciser ma position en matière d'aménagement du paysage. Plus que de grands parcs coûteux, je pense qu'il est plus urgent d'améliorer le paysage des quartiers d'habitat où les espaces privatifs de repos extérieur n'existent pas, limiter le développement des lotissements de logements individuels, en privilégiant de petits espaces conviviaux de rencontres de proximité, et en réintroduisant des jardins de type vivrier dans l'espace public. Les éléments les constituant seraient issus d'une consultation citoyenne et permettraient une gestion participative.

Et le Monde n'est pas qu' urbain...