14 septembre 2008

Le Monde Qui Parle

Depuis plus d'un mois j'avance par touches dans un recueil de poésie: A l'orient de tout, de François Cheng.Je n'avais dans ma bibliothèque qu'un recueil de Rimbaud. Je dois cette découverte d'une poésie plus moderne à ma prof de français. Merci.François Cheng observe le Vivant dans un langage comme un corps. Minéral, végétal, liquide, contrastes et contraires unis dans la parole. Un bel équilibre où les mots sont images, sens et musique. Des idéogrammes chinois sous notre alphabet.Je suis bien en peine pour choisir un extrait, j'ai... [Lire la suite]
Posté par PaysageMan à 12:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]