Une découverte presque pour tout le monde, car je n'en avais pas fait depuis ma classe de mer à Andernos, il y a 20 ans... Et pour les Grenoblois, forcément une nouveauté. Epuisettes, seaux, bottes ou nu-pieds, et c'est parti pour une matinée de pêche à pied.
Arrivés à mi-marée sur les crassats près de la Hume, à Gujan, nous avons vu l'eau descendre tout au long de notre cueillette, jusqu'à libérer la totalité du fond du Bassin offert à notre regard. C'est là qu'il est le plus typique, le plus magique, même. Il montre tout ses aspects de nature, tous ses airs sauvages. Il libère toutes ses fragrances dans l'atmosphère à mesure que le paysage se modifie à vue d'oeil.

Et dans les flaques, en fouillant le sable et la vase, nous avons mis à jour toute la vie qu'il recèle, à peine enfouie. Du jeu, de l'aventure et des trouvailles pour les enfants. Mon neveu/filleul s'est beaucoup amusé avec les crabes, mais nous les avons tous relâchés, trop petits pour être mangés. En revanche, nous avons bien remplis nos seaux de coquillages pour le repas du soir: deux bonnes assiettes de palourdes pour chacun, égayées de quelques coques et quelques bigorneaux. Un vrai régal, par le goût et par la satisfaction d'un repas sain ramassé par nos soins !

Hume01
Hume02
Hume03Hume04
Hume05
Hume06