J'ai pris des risques dans mon travail, au début du mois, en refusant d'effectuer un remplacement sur toutes les nuits de novembre à l'UH. Mirabelle n'avait pas l'air ravi... Pas de nouvelles depuis.

Mais une bonne surprise, un rien magique, car dès le lendemain c'est Dieu Adjoint, de l'ESAT numéro 2, qui m'appelait pour un remplacement promotionnel: j'ai décroché mon premier contrat de Moniteur-Educateur !
Pour plus de trois semaines en novembre, et je rempile pour une autre semaine en décembre.

Nouveau poste, nouvelles découvertes... Je dois occuper les trois ouvriers permanents de la Section d'Activités de Jour, entièrement sous ma seule responsabilité. J'ai retrouvé ainsi un niveau de handicap équivalent à celui d'un Foyer Occupationnel. La difficulté supplémentaire étant le faible nombre des personnes à ma charge, dans une unique salle et avec peu de matériel. On fait vite le tour... Excellent test pour ma maîtrise émotionnelle ! Il faut répondre 100 fois la même chose, écouter 100 fois la même chose, gérer quelques pipis et cacas quotidiens dans les vêtements, maintenir une sollicitation verbale permanente et un accompagnement des gestes soutenu pour espérer obtenir quelques résultats. Excellent test professionnel, donc... J'ai réussi à mener plusieurs activités, quand les trois messieurs n'y étaient plus habitués de la part de la titulaire...: jeux, découpages, coloriages de paysages, collages, compositions en feuilles d'automne ramassées lors de promenades, et même quelques dessins à l'informatique. Quelques accompagnements à l'extérieur pour les travailleurs de la Section à Temps Partiel (sport, peinture, médiathèque...).

Mais l'activité principale, pour ces beaux jours d'automne, fut bien-sûr la balade: sollicitation des sens et des muscles, confrontation à de nouveaux environnements ou des lieux stimulant la mémoire. Avec prolongement en intérieur: collage des feuilles d'automne et visionnages des photographies prises.
Comme celles-ci, au port de Biganos, au coeur des bras du delta de la Leyre, à quelques encâblures du Bassin d'Arcachon. Sous l'or du soleil, fureter dans la végétation dense et sauvage, admirer les jeux de couleurs entre les feuillages, les cabanes, les bateaux et les reflets sur l'eau.
Puis, dans la foulée, rejoindre à quelques kilomètres le port d'Audenge, pour agrémenter le tout d'autres contrastes: là, la vue est dégagée sur l'étendue du Bassin, de grands groupes d'oiseaux migrateurs colorent la surface des étangs, et la végétation est celle des sols salés.

Biganos01 Biganos02
Biganos04 Biganos03
Biganos05 Biganos06
Biganos08 Biganos07
Biganos09 Biganos10

Audenge01 Audenge02
Audenge03


Et puis il y a quelques jours, dans ma balade pour l'emploi, je suis allé m'inscrire aux concours de Moniteur-Educateur et d'Educateur Spécialisé de l'IRTS, puisque j'ai les moyens de franchir la première barrière de sélection, à savoir 132 € de droit d'inscription pour chaque concours...
J'attends la convocation, tests psychotecniques et épreuves de français au programme. Des résultats dépendront la méthode et l'organisation dans la suite de mes recherches d'emploi.