Mi-temps de la semaine 6, au foyer. Reprise Vendredi soir, pour le week-end. Avec intermède au restau demain avec toute la marée.

Lundi...
On prend du retard dans le journal, je travaille à proposer une nouvelle méthodologie à Coeur Courage. Urbanité l'après-midi, balade pour les résidents au marché de Noël de Bordeaux, et pour Princesse Campagne... Merde alors, voilà que je porte un nouveau secret...
Et Petite Fleur, mon plan en main, va prendre le tramway, avec mon briquet !
A la débauche, retour sur mes pas pour au moins respirer Jeune Femme... De toute façon, moi il me faut du temps, un stylo ou un clavier pour délivrer un message... Sinon, c'est conneries-conneries...

Ce matin, grande séance... Je m'habitue à mes synthèses ! Face à moi cette fois, Prince F. Mais je m'en fous, je faisais la star à côté de Célébrité ! A côté de moi aussi... Jeune Fille ! Tiens, elle apparaît. C'est qu'elle est là jusqu'en juin... (...et moi...?). Invisible à mon regard, comme la semaine dernière, Jeune Femme se lâche. Je ne l'ai jamais autant entendu parler en grande séance. Inspirée par M. Bien-Sûr ? Va savoir... Prince F aurait sans-doute une autre explication à soumettre !!!
Grande Fille était forcée d'être à l'honneur, comme ça tout le monde commence à voir sa valeur...
Super Ranchero nous a fait de grandes et belles tirades... Tant mieux ! Moi je lui ai juste dit quelques mots avant de partir, je crois bien que ça a eu aussi son petit effet...
Peu de pétales de Petite Fleur. Princesse Campagne en tour de nuit. Et Océane... était de retour.
Psychotix a fait de la poésie...
Et aussi... A moins d'un triple louchage de reflets de lunettes, j'ai surpris deDieu en flagrant délit de me regarder, alors qu'il n'y avait pas lieu. Sultana aussi, mais ça ne fait pas le même effet !

Tout juste croisée aujourd'hui, je réintègre Nourrice à mes personnages. Après tout, elle n'est pas là longtemps, je ne vais pas me restreindre dans le nombre de mes je l'aime bien ! Moi je prolongerais bien son contrat !

Puis je m'échappe. Ma grille de rasoir (Phillips Bodygroom, le rasoir) est enfin arrivée à Auchan. Je me décide bizarrement à aller manger au MacDo... Et là, ô surprise, m'installant seul, on m'appelle à travers le restaurant: c'est Nourrice et Confipote... Tiens, tout un groupe de collègues qui prennent leur coupure ici... Seuls Sainte Salade, et Prince F, peuvent se douter que je l'ai fait exprès, d'atterrir là... Oui, mes oreilles traînent !
Avec ceux-ci: Miss Grimace, Rebelle, et, nouvelle apparition, Plante Sauvage. Celle-ci m'apprendra que mon audience bloguesque est plus large que ce que j'en savais, même si Confipote n'a toujours pas réussi à s'y rendre !
Sinon, j'ai avalé rapidement mon best-of-big-mac-frites-coca+café-bien-longtemps-que-j'avais-pas-mangé -ça... Installé en bout de table, à côté de Rebelle à qui j'inspire (j'impose?) le silence, face à Miss Grimace et en diagonale de Prince F, je suis arrivé en pleine séance de lynchage de Tata Lorgnons, absente... Seul Prince F a fait remarquer à la tablée menée par Sainte Salade le caractère indélicat de la conversation... Mais sait-il que Super Ranchero aurait dit à Sainte Salade qu'avec lui on pouvait faire Le Dîner de Cons ...?

Moi, je n'ai pas dit grand-chose, à part un direct "c'est pas le genre de conversations qui m'intéressent" dans les dents de Sainte Salade, et je me suis rapidement échappé. Oui, oui, j'ai débauché, moi !
C'est Prince F que je voulais voir, bien-sûr... Mais la brève discussion bloguifiante, où, comme d'hab, j'invite tout le monde à me consulter, m'a fait encore plus précipiter mon départ...

J'aère tout ça d'une ballade dans la ville... Retour au marché de Noël, j'ai acheté deux de mes neufs (dix, onze?) cadeaux de Noël. Un peu de pain. Et un passage à La Poste pour un autre cadeau à récupérer.

Et voilà... Une belle journée...