Petit flash sur le week-end. Tranquille.

Le samedi, dans l'ambiance noëlo-commerciale, on change de magasin ! Direction Mérignac Soleil, même si c'est pareil... Achat d'un petit vin de pays des Landes gouleyant , et nommé Gailande !

Le dimanche, les ordis tournent. Puis nouvelle échappée consommatrice en fin d'après-midi. Ikea, pour un économe (épluche-légumes) comme celui que nous avons déjà, et des bougies en quantité. Nous n'avons trouvé ni l'un ni l'autre... Et Seb est reparti avec deux sacs de galets bleu translucide...!
Au retour, détour par un chantier que Seb vient de terminer à Bruges, une zone d'activités face à la Cité des Aubiers. C'est réussi. On attend que ça pousse...

Et, soudain, le détour devient magique: des milliers d'étourneaux ondoient dans le ciel du soir tombant. Un vol de vagues en plumes. Dans les arbres, les feuilles sont des oiseaux. Un choeur de pépiements légers sur le son des glissements de la nuée s'envolant.
Le ballet dure dix bonnes minutes. Un groupe décolle. L'autre se pose. Combien d'ailes animent ce corps multiple ?
Nos yeux découvrent toujours un nouvel arbre-perchoir, découvrent toujours des pans de ciel se mettant à frémir...

Et quand nous aurions pu cesser d'être étonnés, c'est le grand envol. Tous, dans les fragments d'une seconde, tous les étourneaux s'élèvent, dans un doux tremblement de l'air...
Mais combien sont-ils ? Mais où vont-ils ?

Nos yeux les perdent déjà dans le ciel. Sans doute vont-ils vers le Soleil...

Un Souffle de Vie...


Dans la soirée, compilant mes tubes de l'année, des images de Sénégal sont venues s'interposer... Mais peut-être les étourneaux sont-ils arrivés, car, même si j'avais besoin de ses bras, la main de Seb sur mon corps, si rare, a radouci ma réalité...

Le Vin de l'Esprit...