Non, ce n'est pas l'Homme de Cromagnon, même s'il a les cheveux longs !
L'Homme de Dordogne... appelons-le Prince C (pas de jaloux !). C'est un autre contact gay MSN (Mercury !) de Sébastien, un peu plus dans nos âges, je crois. Avec ce que je sais de lui, il m'a tout l'air d'être le portrait parfait de l'Homo Isolé Dépressif. Il s'est imposé de manière un peu fracassante dans nos esprits, depuis la soirée de mercredi.

En effet, lors de la conversation internet, il annonce à Seb qu'il vient d'avaler le triple de sa dose quotidienne d'anxiolytiques... S'ensuit un peu de panique chez nous ! Prince C informe Seb qu'il l'a déjà fait, qu'il n'en est pas mort, que c'est un test avec son destin, etc...
On hésite... (je fais bien comprendre à Seb que je lui donne mon avis, mais que c'est à lui de prendre une décision: je n'ai jamais eu aucun contact avec Prince C, moi). Est-ce que c'est vrai ? Appeler les parents (il habite chez eux, on a le numéro)? Appeler les pompiers ? Le laisser libre de ses actes ?

Sébastien a opté pour la dernière solution, avec un contrôle de l'état de Prince C par téléphone portable dans la soirée. Il était alors bien délirant, voulant me parler à moi aussi (j'ai refusé) pour avoir mon accord pour un plan à trois, et il avait froid... Sébastien n'a pas changé de décision, malgré toute l'inquiétude de la soirée, de la nuit et du lendemain sans nouvelles...

Et voilà qu'aujourd'hui, Prince C a quitté son petit village dordognais, en train, pour une visite surprise à Bordeaux !... Seb est parti il y a un peu plus d'une heure pour le rejoindre, ils se sont donnés rendez-vous en ville... Peut-être viendront-ils ici plus tard...

Quant à moi, j'ai osé téléphoner pour la réponse à mon entretien d'embauche... et le directeur du foyer était en entretien... On me rappellera...