Ma Petite Utopie... J'aurais du y croire, j'aurais du m'y mettre quand j'en avais encore les moyens. C'est la faute des autres, et c'est aussi la mienne. Ca s'appelle la vie, bien sûr.

Et puisque la vie, il faut bien qu'elle soit aujourd'hui, Ma Petit Utopie, c'était hier, et elle sera demain, comme un objectif lointain.

Je me concentre sur ce que j'ai à faire: continuer à répondre à des offres d'emploi, bien me renseigner sur tous les dispositifs et les aides qui accompagneront le RMI (si je ne le fais pas, personne ne me le dira, je l'ai appris avec l'ANPE).

Et puis je vais chercher des gens qui me ressemblent, dans les grands combats comme les petits combats.

Et surtout ne pas perdre celui qui m'a fait venir ici. Si je l'aime, c'est sûr, ce n'est pas sa faute à lui !
Mais j'ai bien de la chance - "qu'il pleuve ou qu'il vienne" - d'avoir rencontré mon beau candide, mon Sébastien, mon Amoureux-Ami.

Et vous donner des nouvelles de Mon Petit Pays.
Les épisodes clermontois, ce soir, ont l'air d'être un peu repartis... Et moi ça fait bientôt un an que j'avais fait des folies...