23 février 2008

On Ira Tous...

Deux lectures du début de l'année, que j'ai eues comme cadeau de Noël. Deux styles radicalement différents, même si le nom de l'un des personnages du premier est le prénom d'un des personnages du second...J'ai commencé par Mort aux Cons de Carl Aderhold, un peu méfiant au départ devant le titre accrocheur. Mais malgré quelques longueurs rébarbatives dans la théorie fumeuse tentant de définir la connerie, l'invraisemblable pratique du protagoniste transforme le roman en conte policier léger malgré le nombre des victimes. C'est souvent... [Lire la suite]
Posté par PaysageMan à 16:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

21 mars 2008

Au Pays...

Je navigue entre les Alpes et l'Atlantique, j'ai des racines Provençales. Je ne connais que fort peu le Nord, mais j'ai aussi des racines Franc-Comtoises... Pour ces dernières, j'aime leur accent et leur patois, j'aime la cancoillotte... et je n'aime pas la réaction des sudistes quant au climat et la rudesse des gens de l'Est...Bienvenue chez les Ch'tis n'a pas besoin de pub, j'écris juste ici que je suis allé le voir il y a quinze jours par un dimanche de pluie, et que ce film mérite pleinement son succès. Dany Boon réussit une belle... [Lire la suite]
Posté par PaysageMan à 19:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
16 mai 2008

Les Histoires de JC

Lu au début du mois d'avril. Beaucoup de forums de lecteurs relatent différentes erreurs techniques, géographiques ou chronologiques dans ce Serment des Limbes de Jean-Christophe Grangé. Ce n'est pas grave: c'est un roman... Par contre, une bonne centaine de pages frise l'inutilité, en lieux et en personnages. Si certaines descriptions sont agréables et précises, d'autres font redondance, presque du copié-collé. Dans la pléthore de rebondissements, quelques uns s'éternisent lourdement... Le lecteur est transformé en un meilleur... [Lire la suite]
Posté par PaysageMan à 14:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juin 2008

Et Après...

Première écoute, première réaction: "Je manque de vocabulaire... Je me remixe, je suis rayée et je vous merde, mais j'ai une bonne question !"Un clip, peut-être, pourra étoffer et l'album envelopper... Là c'est risible... ou à pleurer... ! Je l'ai quand même achetée, 1 euro pour Mylène ! Voilà les paroles qu'on peut trouver sur le net (certaines syllabes sont pour moi soumises à vérification). Pour l'écouter, vous arriverez bien à trouver, y' a pas à se précipiter, un bruit de fond sur lequel on peut danser... J'aime bien... [Lire la suite]
Posté par PaysageMan à 10:50 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
21 juin 2008

Thérèse

J'ai fait la connaissance de Thérèse Desqueyroux il y a quinze ans, lisant le roman du même titre entre la troisième et la seconde. Ce personnage m'avait marqué, je l'avais trouvée moderne et... juste. J'ai gardé deux images précises (?) du livre: Thérèse agitant le bout incandescent de sa cigarette pour signaler sa présence dans le noir (avant qu'elle n'arrête de fumer) et le bruit du vent dans la forêt de pins des Landes.Dans La Fin de la Nuit, Mauriac la met en scène dans une retraite solitaire dans le Paris de la première moitié... [Lire la suite]
Posté par PaysageMan à 14:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 juin 2008

Paule, Guillaume...

Toujours Mauriac. Avec Le Sagouin, on retrouve les Landes "tranquilles" où pénètre peu à peu le siècle, à l'époque de l'auteur. La galerie de personnages offre encore des réflexions psychologiques ainsi qu'une critique sociale. Les lentes transformations, le poids des idéologies, des principes. Les rêves trop parfaits impossibles à atteindre. Paule de Cernès pourrait être une soeur, une cousine, de Thérèse Desqueyroux...Le Sagouin, son fils, passe, lui, en fait un peu inaperçu au fil des pages, comme un objet encombrant,... [Lire la suite]
Posté par PaysageMan à 17:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juin 2008

Fil de l'Être

C'est ma prof de français, détaillant son regard sur Les Années d'Annie Ernaux dans l'une de ses lettres, qui m' a donné envie de le lire. A partir d'images immobiles (puis de films) qui ont figé sa personne dans un instant du temps, Annie Ernaux écrit une restrospective de sa vie, des années 40 où elle est née jusqu'à notre passé proche de l'année dernière. Une biographie en forme de liste -objets, faits et détails de vie- qui mêle l'intime et l'Histoire, qui fond l'individu dans une sorte de généralité sociale. Le temps qui passe... [Lire la suite]
Posté par PaysageMan à 17:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
25 juin 2008

Violence de l'Être

...Pioché dans l'énervant, stigmatisant, limitateur et navrant rayon "gay, adultes, érotique"...Un texte de 1978, quand je suis né, qui n'a rien perdu de son message et sa force. Ce Portrait de Julien devant la fenêtre, d' Yves Navarre, est plutôt une rencontre. Un juge d'instruction respectable et installé, mortellement malade, et un jeune prévenu pyromane à la vie chaotique, au futur scellé par la prison certaine.L'instruction devient confidences et confiance. L'écoute et la parole révèlent les personnages l'un à... [Lire la suite]
Posté par PaysageMan à 14:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 juin 2008

Ivre d'Etoiles

Starlight - Muse Far away This ship is taking me far away Far away from the memories Of the people who care if I live or die Starlight I will be chasing your starlight Until the end of my life I dont know if it’s worth it anymore Hold you in my arms I just wanted to Hold you in my arms My life You electrify my life Let's conspire to ignite All the souls that would die just to feel alive I’ll never let you go If you promise not to fade away Never fade away... Our hopes and... [Lire la suite]
Posté par PaysageMan à 11:06 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
06 juillet 2008

Déclamé

Stephen King a des successeurs. Avec Peste, je découvre Chuck Palahniuk par la fin. Ce sera sans doute plus tard un milieu, et j'ai assez envie de lire un ou deux de ses romans précédents.De la campagne profonde américaine, débile, à une époque indéfinissable, où sont décrites les moeurs étranges d'un jeune garçon, on le suit plus tard à la ville, comprenant alors que nous sommes dans un futur plutôt proche, et débile, comme l'Amérique est fort capable d'en produire. Les populations Diurnes et Nocturnes ont l'interdiction de se... [Lire la suite]
Posté par PaysageMan à 12:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]